Service payant de Renseignements Téléphoniques 24h/24 - 7j/7

En direct avec nos conseillers

118 208
Site privé distinct des marques exploitant le 118 208, numéro de renseignement téléphonique et éventuellement de mise en relation (Service payant)
appelez le 118 208
118 208
Service 2,99€/appel + 2,99/min + prix d'appel

OFII

L’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) a été fondé en 2009. Il cumule toutes les prérogatives de l’Agence Nationale de l’Accueil des Étrangers et des Migrations (ANAEM), sauf pour le travail des Français à l’étranger. Il cumule aussi une part de l’Agence pour la Cohésion Sociale et l’Égalité des Chances (ACSE). L’OFII est l’institution de l’État chargée de l’intégration des immigrés pendant les cinq premières années de leur résidence dans l’hexagone.

Annuaire des régions/départements

La France est un pays d’immigration. Au XXe siècle, plusieurs vagues d’immigrés sont venues s’installer en France. L’OFII a plusieurs missions comme celles de gérer les procédures de l’immigration de famille, et économique comme gérer le processus d’accueil des personnes qui effectuent une demande d’asile. L’office est également responsable de l’accompagnement au retour et à la réinsertion, en participant au développement économique solidaire. La structure combat aussi le travail dissimulé. À ce titre, l’organisme collabore avec de nombreux acteurs institutionnels dans l’hexagone comme à l’international pour disposer de l’offre de services aux immigrés et aux employeurs d’étrangers en situation légale.

L’immigration à dimension professionnelle

L’OFII a pour mission d’aider les entreprises à réaliser les procédures de venue en France d’un ou plusieurs collaborateurs étrangers. L’employeur devra prouver qu’il n’a pas pu trouver en France le profil qui dispose des compétences nécessaires pour le poste en question.

Certains secteurs économiques sont en pénurie de main-d’œuvre comme dans le bâtiment. L’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration constitue l’interlocuteur unique pour les personnes qui bénéficient des dispositifs liés à une immigration à caractère professionnel (carte de séjour provisoire avec une mention « compétences et talents », carte de séjour provisoire sur laquelle est noté « salarié en mission »), pour les jeunes professionnels et l’installation de salariés dans des professions en pénurie de main-d’œuvre inscrites dans des listes spécifiques. Tout y est détaillé.

L’OFII est chargée des démarches liées à l’immigration familiale

L’OFII reçoit les dépôts de requêtes concernant le regroupement familial. Il s’agit d’une démarche qui concerne les travailleurs qui vivent en France depuis plusieurs années et qui sont bien implantés. Cette personne souhaite alors faire venir en France sa femme et ses enfants pour vivre durablement dans l’hexagone. Il doit s’adresser à l’OFII. L’organisme peut réaliser, s’il y a une carence du côté de la mairie, l’examen du logement et des revenus de la personne qui fait la demande.

Après une réponse favorable concernant le regroupement familial donnée par la préfecture et l’obtention d’un visa accordée par les services du consulat, L’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration accompagne le demandeur du regroupement à préparer la venue des membres de sa famille grâce au système d’accueil et d’intégration. Cette procédure est relativement longue.

L’arrivée des étrangers et la mise en place d’un parcours d’intégration

Leur parcours d’intégration dans l’hexagone débute au sein de la direction territoriale de l’OFII rattachée au lieu d’habitation de la personne immigrée. Celle-ci bénéficie de différents services d’accueil durant une demi-journée. Une présentation globale et collective est d’abord effectuée, ensuite un test d’évaluation de maîtrise du français a lieu. Puis, un entretien individualisé se déroule au cours duquel le migrant paraphe un document qui s’appelle le contrat d’intégration républicain (CIR). Lorsqu’ils signent ce document, les migrants prennent l’engagement de suivre différentes formations indiquées par le fonctionnaire de l’OFII au cours de l’entretien personnalisé. Ces formations peuvent être obligatoires ou facultatives. Les formations obligatoires visent les valeurs et les principes du système républicain français, le fonctionnement des institutions (une journée) et le marché du travail en France (une journée). Participer à ces formations est obligatoire. Si une absence est constatée sans justificatif, la préfecture peut refuser de donner la carte de séjour à la personne concernée.

D’autre part, il y a une formation linguistique plus ou moins poussée selon les résultats obtenus lors d’un test de langue. Le volume horaire peut varier (de 50 à 200 heures de cours). Pour ceux qui souhaitent suivre un apprentissage plus poussé, l’OFII propose des formations permettant d’atteindre le niveau A2 et B1. Ces formations sont très utiles pour ceux qui souhaitent pouvoir accéder à la nationalité française. La question de la langue est fondamentale pour permettre de s’intégrer au sein d’un pays, quel qu’il soit.

La prise en charge des réfugiés et des demandeurs d’asile et l’aide au retour

L’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration assure la coordination du Dispositif National d’Accueil (DNA) des Demandeurs d’Asile et des Réfugiés. Il gère les arrivées au sein des Centres d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA), mais aussi des Centres Provisoires d’Hébergement des réfugiés (CPH).

L’OFII met en place des dispositifs particuliers d’accompagnement au retour des immigrés qui veulent fonder une entreprise dans leur nation d’origine et peut proposer une aide financière. L’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration participe aussi aux systèmes d’aide au retour sur la base du volontariat pour les immigrés en situation illégale. L’OFII peut aider financièrement les personnes précaires qui veulent retourner vivre dans leur pays d’origine.

Par ailleurs, l’OFII mène aussi des activités d’information, d’aide et d’assistance aux migrants dans les centres de rétention administrative. Les conditions de vie y sont souvent assez difficiles. La promiscuité y est importante. Ces lieux sont souvent pointés du doigt par des associations en charge des migrants. Des aides matérielles peuvent être proposées par l’OFII pour améliorer les conditions de vie dans ces centres de rétention.

Une visite médicale pour les migrants

Le but de la visite médicale est de faire un état des lieux de la santé des migrants. Pour certains le voyage jusqu’en France a été éprouvant. Cette consultation de santé de prévention est également dans les prérogatives de l’OFII. Il s’agit d’une étape indispensable pour les immigrés autorisés à vivre dans l’hexagone pour une période supérieure à 3 mois.

Il s’agit d’une consultation médicale, mais pas seulement. Les migrants reçoivent aussi des informations précieuses et des détails sur la manière d’être pris en charge pour les frais médicaux. Les informations fournies par les migrants sont confidentielles.

La France, un pays d’immigration

La France est un pays d’immigration. Il s’est construit au fil du temps par l’apport de vagues successives. Durant le XXe siècle, l’immigration était surtout européenne entre 1900 et 1950. De nombreux Italiens, Polonais, Belges, Espagnols ou Portugais sont venus s’installer en France. Une immigration surtout économique. À cette époque, l’industrie manquait de bras. À partir de 1950, l’immigration s’internationalise avec des migrants qui viennent d’Afrique ou d’Asie. Au milieu des années 1970, avec la crise économique et le chômage en hausse, la France décide de réduire l’accueil d’immigrés.

Quoi qu’il en soit, la France continue d’accueillir chaque année, des milliers de migrants. Parmi ces migrants, on trouve des réfugiés politiques qui font une demande d’asile auprès des autorités françaises. Ces personnes sont menacées dans leur pays pour des raisons politiques, ou ils vivent dans des zones de guerre comme ça a été le cas pour de nombreux Syriens. La France doit aussi gérer une immigration illégale. Les migrants logent souvent dans des conditions difficiles. Certains tentent de partir vers l’Angleterre.

Pourquoi utiliser un service de renseignements téléphoniques pour joindre l’OFII ?

Trouver les coordonnées de l’OFII n’est pas chose facile. Faire une recherche sur internet peut prendre beaucoup de temps et c’est souvent peu efficace. En passant par un service de renseignements téléphoniques, vous avez la garantie de l’efficacité. Les opérateurs disposent de fichiers mis à jour régulièrement. Les informations sont fiables. Une fois les coordonnées téléphoniques trouvées, l’opérateur vous proposera de vous les transmettre ou bien de vous mettre en relation directement avec votre interlocuteur. Ce service de renseignement téléphonique a un coût mais c’est un service qui vous fera économiser du temps.

Lorsque l’on souhaite se rendre dans un office chargé de l’immigration, il est judicieux de les joindre par téléphone avant une venue. En effet, il est intéressant de connaître le meilleur moyen de se rendre sur place : par le bus, le métro ou en voiture. L’établissement dispose-t-il d’un parking qui permet de se garer facilement ? Autre élément important, appeler un fonctionnaire de l’OFII permet de connaître précisément les horaires d’ouverture du lieu et de savoir quelles sont les modalités pour prendre un rendez-vous. Le ou la standardiste à l’accueil pourra aussi vous donner des détails sur les documents que vous devrez amener pour le rendez-vous. Il serait fâcheux de devoir prendre un autre rendez-vous, car il vous manque des documents. Plusieurs cas de figure peuvent amener une personne à se rendre dans un OFII comme faire une demande de regroupement familial. Pour cette démarche, de nombreux documents sont nécessaires et la procédure est assez longue. Il faut donc être méthodique.