Service payant de Renseignements Téléphoniques 24h/24 - 7j/7

En direct avec nos conseillers

118 208
Site privé distinct des marques exploitant le 118 208, numéro de renseignement téléphonique et éventuellement de mise en relation (Service payant)
appelez le 118 208
118 208
Service 2,99€/appel + 2,99/min + prix d'appel

Maternelles

En France, l’école est une obligation pour tous les enfants, de nationalité française ou étrangère, à partir de l’âge 3 ans et jusqu’à 16 ans. Les parents ont la possibilité de scolariser leur progéniture dans une école publique qui est gratuite, dans un établissement privé ou alors de réaliser l’instruction de leur enfant eux-mêmes. Le premier cycle de la scolarisation est l’école maternelle entre 3 et 6 ans environ. En France, on compte environ 15 000 écoles maternelles. Ces écoles sont essentielles pour assurer l’éveil et socialiser les enfants.

Annuaire des régions/départements

À l’école maternelle, les enfants sont répartis sur trois niveaux : la petite section, la moyenne section et la grande section. L’inscription doit être faite par les parents auprès des services de la mairie. Les enseignants et enseignantes qui assurent le suivi des élèves sont chargés d’assurer l’instruction des enfants en suivant les recommandations du ministère de l’Éducation nationale. En effet, celui-ci publie ce que l’on appelle le Bulletin officiel qui regroupe les programmes scolaires à suivre pour chaque cycle.

Pourquoi utiliser notre service pour contacter une école maternelle ?

Appeler notre service de renseignements téléphoniques pour contacter l’école maternelle de ses enfants peut être très pratique à plus d’un titre. Une recherche sur internet peut se révéler souvent fastidieuse. Pour aller vite, le service de renseignements téléphoniques 118 208 est simple. Cela permet, par exemple, de contacter la directrice pour déposer un sac qui aurait été oublié ou pour indiquer que l’on va venir récupérer son enfant plus tôt ou plus tard. On peut aussi vouloir se renseigner sur l’absence d’un enseignant en raison d’une grève ou d’une maladie. Les opérateurs du service de renseignements téléphoniques sont principalement installés en France. C’est un gage de sérieux. Lorsque vous aurez au téléphone l’un de nos collaborateurs, vous aurez le choix entre récupérer le numéro de téléphone ou bien être mis en relation directement avec votre interlocuteur.

La salle de classe dans les écoles maternelles

Chaque matin, aux alentours de 8 h 30, à l’école maternelle, les parents déposent les enfants en classe. Pour certains parents en banlieue, cet horaire peut être plus précoce. Un accueil peut être mis en place une heure avant. L’arrivée en classe est à chaque fois un rituel. L’enfant pose son sac et sa veste au porte-manteau, puis, en entrant dans la classe, il vient coller son étiquette avec son prénom pour indiquer qu’il est bien là. Il peut ensuite retrouver ses camarades et faire quelques activités comme des puzzles ou des dessins. C’est un moment privilégié pour les parents de pouvoir échanger avec l’enseignante. Les parents ramènent parfois le cahier de correspondance signé lorsque l’enseignant a un message à faire passer. En petite section, surtout en début d’année, les enfants se mettent souvent à pleurer lorsque les parents s’en vont. C’est pour cela que lors des premiers jours, il y a une période d’adaptation. Elle est essentielle. Il faut que l’enfant apprenne à se détacher de ses parents et commence sa socialisation. Par ailleurs, en maternelle, les enfants doivent être censés être propres et ne plus porter de couche. Les accidents sont tolérés, s’ils sont exceptionnels. Dans la classe, plusieurs espaces sont aménagés comme un coin lecture. Dans de nombreuses écoles de maternelles, un dispositif appelé « silence on lit », ritualise des moments de lecture dans la journée.

Des compétences à maîtriser pour les jeunes enfants à l’école maternelle

Les enfants, durant l’année scolaire, doivent maîtriser certaines compétences comme savoir dessiner, comprendre des consignes, être capables de suivre un parcours de motricité adapté. Ces compétences doivent être suivies à la lettre. Il faut enseigner aux enfants le maniement du crayon, les amener à réfléchir, à s’exprimer à l’oral et petit à petit à devenir autonomes. Un Bulletin officiel qui date de 2015 concerne les compétences à maîtriser pour les élèves de maternelle. 5 grands domaines sont à explorer : la mobilisation du langage, les exercices physiques, les activités artistiques, structurer la pensée de l’élève et enfin l’exploration du monde. Au sein de la classe, les élèves ont certaines responsabilités, ce que certains enseignants appellent des « métiers ». Par exemple, les enfants peuvent être chef de rang, c’est-à-dire être devant lorsque la classe se déplace. Un autre élève peut être chargé de relever le prénom des enfants absents, un autre peut mettre la date au tableau ou arroser les plantes. Dans de nombreuses salles de classe, on trouve un poisson rouge que les élèves peuvent aussi nourrir à tour de rôle.

Des compétences évaluées

À la fin de chaque trimestre, l’enseignant fait le bilan avec les parents. Un système de rendez-vous est planifié. Ces rendez-vous durent généralement une vingtaine de minutes. Ces échanges sont très riches. Durant l’année scolaire, les enseignants suivent des stages afin de mettre à jour leurs compétences. En début d’année, les professeurs des écoles doivent choisir ces différents stages. En classe, les enseignants sont aussi aidés par les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (ATSEM). Ces agents sont indispensables au bon fonctionnement de la classe. Ils peuvent être chargés d’animation ou accompagner les plus jeunes aux toilettes par exemple.

La cantine

Dans les écoles maternelles, un service de restauration scolaire est proposé. Les tarifs pratiqués dépendent des revenus des parents. Plus les revenus sont importants plus les prix sont élevés. Quelques parents décident de faire déjeuner les enfants à leur domicile, mais ils sont minoritaires. Lors du déjeuner, les enfants sont encadrés par des animateurs et des animatrices qui les aident à manger. Le repas est équilibré avec des fruits et des légumes. C’est aussi un moment durant lequel, on cherche à rendre l’enfant de plus en plus autonome au cours des années de maternelle.

La cour de récréation

À plusieurs moments dans la journée, des récréations sont organisées permettant aux enfants de se défouler. En effet, à cet âge, être maintenu assis plusieurs heures est compliqué. Ces moments permettent aux enfants de courir et de faire des jeux. Des aires de jeux qui répondent aux normes en vigueur sont souvent installées dans les cours de récréation. Des animateurs ou des enseignants sont chargés de la surveillance des élèves. Il faut aussi apprendre aux enfants à cohabiter dans le calme. Une récréation est prévue le matin et une autre l’après-midi. Les moments de récréation sont toujours attendus avec impatience par la plupart des élèves. Tous les accessoires ne sont pas autorisés dans la cour, notamment ceux qui peuvent se révéler dangereux.

De nombreuses activités périscolaires

En dehors du temps scolaire, de nombreuses activités périscolaires se déroulent, juste après le goûter. Des animateurs payés par les municipalités s’occupent d’ateliers sportifs ou culturels avec les enfants. Il peut s’agir de gymnastique, d’un match de football ou encore de jeux de société. Les activités sont plus ou moins bien mises en place selon les budgets des municipalités. À Paris, deux jours par semaine, les cours s’arrêtent à 15 h. Ces activités sont donc suivies par beaucoup d’élèves, car peu de parents parviennent à arriver à l’école si tôt.

Les associations de parents d’élèves dans les écoles maternelles

Dans les écoles maternelles, plusieurs associations de parents d’élèves existent comme le PEEP ou la FCPE. Ces associations informent les familles sur la vie de l’établissement. Elles font souvent des comptes-rendus des différentes réunions qui sont organisées dans l’école. Des tracts peuvent parfois être distribués le matin ou à la sortie des classes. Ces associations peuvent aussi se mobiliser sur certains sujets. Assez régulièrement, le rectorat peut décider de supprimer des classes, car les effectifs diminuent. Dans ce cas, les enseignants se mobilisent souvent pour garder leurs moyens. Cette question est d’autant plus cruciale dans les zones rurales qui sont en voie de désertification. Les associations de parents d’élèves participent également souvent à l’organisation des différentes fêtes et kermesses qui ont lieu au sein de l’établissement. Les parents tiennent souvent des stands de jeux, réalisent des gâteaux ou amènent des boissons. C’est aussi l’occasion de faire payer de petites sommes aux parents pour financer des voyages et des sorties. Un financement la plupart du temps essentiel.

Des sorties scolaires en maternelle

Les élèves d’école maternelle participent à de nombreuses sorties scolaires au cours de l’année. C’est le cas dans différents musées, mais aussi à la piscine, au cinéma ou au théâtre. Le but est d’assurer un éveil aux enfants. Des intervenants extérieurs sont parfois sollicités pour animer ces sorties. Pour accompagner ces sorties scolaires, les parents sont souvent sollicités. En effet, pour accompagner de jeunes enfants, les normes d’encadrement sont assez strictes et il est indispensable que plusieurs adultes soient présents pour assurer la sécurité du groupe. D’autant plus, que souvent, il faut emprunter les transports en commun : le bus ou le métro. En général, un parent a sous sa responsabilité un groupe d’enfants. En région parisienne, plusieurs lieux sont particulièrement adaptés pour les sorties scolaires comme la Cité de la Musique ou la Cité des sciences. Ces sorties sont parfois financées par la coopérative et les parents peuvent également parfois rajouter une certaine somme.