Service payant de Renseignements Téléphoniques 24h/24 - 7j/7

En direct avec nos conseillers

118 208
Site privé distinct des marques exploitant le 118 208, numéro de renseignement téléphonique et éventuellement de mise en relation (Service payant)
appelez le 118 208
118 208
Service 2,99€/appel + 2,99/min + prix d'appel

DRJSCS

Depuis 2016, une petite révolution administrative s’est déroulée au sein des services de l’État. En effet, dans huit des treize nouvelles régions qui existent en France, plusieurs administrations ont fusionné. Ainsi la direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) et la direction départementale de la cohésion sociale (DDCS) se sont associées pour accoucher d’une entité qui se nomme la direction régionale et départementale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRDJSCS). À noter que dans les territoires ultramarins, l’organisation reste inchangée.

Annuaire des régions/départements

Des structures qui déploient des dispositifs qui visent la cohésion sociale

Ces structures ont pour mission de consolider la politique de l’État et de déployer des dispositifs visant à assurer une cohésion sociale avec des politiques sportives, ciblant en particulier la jeunesse. Le domaine associatif fait aussi partie de son périmètre. Les DRJSCS concentrent leurs interventions avec l’idée d’améliorer l’aide accordée aux acteurs de ces domaines et les assister dans la mise en œuvre de leurs projets.

Le site internet des DRJSCS, dans chaque région, permet d’accéder à différentes données sur le sport comme les textes règlementaires, les différentes installations sportives, les formations et le calendrier des événements sportifs. Les sujets liés à la jeunesse sont aussi disponibles, ainsi que l’emploi et la formation. Les thématiques liées à la cohésion sociale tiennent une bonne place, notamment la lutte contre les discriminations et la prévention de la délinquance.

Quelles sont les missions des DRJSCS ?

Au niveau régional, chaque DRJSCS mène une politique en direction des jeunes dans différents domaines. Elle s’occupe par exemple des accueils de mineurs et des dispositifs assurant une insertion sociale. De nombreux mineurs en situation de décrochage scolaire ont besoin de trouver une nouvelle voie.

Les missions de la DRJSCS en matière de sport sont aussi importantes. Le lien avec le monde associatif est permanent. La question des équipements sportifs est de son ressort. Dans certains quartiers sensibles, de nombreux acteurs de terrains souhaitent la mise en place d’installations sportives pour faire un travail éducatif avec certains jeunes. Par ailleurs, la DRJSCS dispose de certaines prérogatives en matière de lutte contre le dopage en lien avec l’Agence officielle chargée de ce sujet.

Les DRJSCS gèrent aussi les dispositifs sociaux et visent à encourager la réinsertion des individus qui rencontrent certaines difficultés. Ces structures sont aussi chargées de contrôler la formation des acteurs du secteur social. Elle accorde des diplômes. Ces structures visent également à réduire les inégalités sociales. Les DRJSCS peuvent aussi assurer des hébergements d’urgence dans de nombreuses régions françaises sauf la capitale où cela ne fait pas partie de ses attributions.

Les DRJSCS sont organisées en 5 pôles d’activité

Les directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale sont réparties en différents pôles. Le département « cohésion sociale, jeunesse, vie associative » concerne la jeunesse, l’éducation populaire et le monde associatif, la politique de la ville et l’insertion des personnes en difficulté. Ces thématiques sont cruciales pour assurer le vivre ensemble et lutter contre le repli sur soi.

Un service est dédié aux formations et aux certifications. Il regroupe le domaine de la jeunesse et des sports. Il est chargé de gérer les formations et de délivrer les certifications dans le secteur de la jeunesse et de sports. Les DRJSCS organisent des jurys pour accorder les certifications. Ces encadrants jouent un rôle majeur dans le fonctionnement de nombreuses associations et structures sportives. Par ailleurs, les employés des DRJSCS sont chargés de vérifier le respect des normes des organismes de formation.

Le département du sport rassemble les structures d’accompagnement et d’animation des dispositifs sportifs au niveau régional, du sport professionnel, de la veille sanitaire des sportifs, du combat contre l’usage de produits dopants.

On trouve aussi le service « fonctions supports » qui regroupe le domaine des RH, les dispositifs d’information, le domaine budgétaire, financier, mais aussi la communication. Enfin, il y a le département « fonctions stratégiques et transverses » chargé de la prospective.

Le service civique : un outil de lien social

Le service civique est aussi un dispositif qui se trouve dans le giron des DRJSCS. Les jeunes peuvent participer à une mission dans le cadre du service civique. Ce dispositif peut concerner la police ou une association. Le but est de faire en sorte que les jeunes adhèrent au système politique qui régit la France. Le but est de véhiculer des valeurs à travers ce service civique comme l’entraide, l’égalité, la tolérance, le respect ou la solidarité.

Ces dernières années, le sujet d’un service civique universel est un serpent de mer. De nombreux dirigeants ou hommes politiques aimeraient instaurer un système de service civique qui soit universel et obligatoire. La France est un pays de plus en plus fracturé entre les générations et les catégories sociales. Le but est aussi de mettre en place un brassage des jeunes générations, à l’image de ce qui existait à une époque avec le service militaire. C’est un enjeu de société important.

Le sport, un rôle de cohésion nationale

Depuis déjà plusieurs décennies, le sport est un élément central pour la cohésion d’une nation. Lorsque l’équipe de France dispute une rencontre sportive en football, en basket ou en handball, les Français poussent l’équipe en question. Tous les symboles d’un État sont présents comme l’hymne ou le drapeau. Les joueurs ou les athlètes représentent un pays.

Les grands rendez-vous sportifs sont d’ailleurs suivis par des millions de personnes dans le monde. C’est le cas, par exemple des Jeux olympiques. Tous les quatre ans, des sportifs du monde entier se rassemblent dans une ville et s’affrontent. Pendant un mois, chaque pays regarde l’évolution du compteur des médailles. Chaque victoire est un motif de fierté pour une nation.

Le sport, vecteur de valeurs positives

Le sport véhicule aussi de nombreuses valeurs positives, par exemple, l’entraide ou la persévérance. En France, il existe un maillage extrêmement dense de clubs et d’associations qui permettent à des milliers de licenciés de pratiquer un sport. Des milliers de bénévoles animent ces structures à travers la France. De nombreux militants associatifs font fonctionner des structures qui visent à éduquer les adolescents par l’intermédiaire du sport et de véhiculer certaines valeurs comme le respect de l’adversaire, le beau jeu et l’entraide.

Dans certains quartiers dits défavorisés, le sport est un outil important pour transmettre des valeurs. Les DRJSCS assurent des formations pour les encadrants et souhaitent promouvoir les valeurs de la république : la liberté, la solidarité et l’égalité.

Des prérogatives en matière sociale

Les DRJSCS disposent de plusieurs prérogatives sociales, notamment la gestion de la politique d’asile en France et le logement des personnes qui effectuent une demande d’asile. Ces structures gèrent aussi l’hébergement des plus précaires. La question du logement est très épineuse, car les demandes sont beaucoup importantes que l’offre de logements.

Les DRJSCS sont aussi chargées de piloter le Plan de lutte contre la pauvreté. Avec le chômage de masse que connait la France depuis de nombreuses années, le nombre de personnes précaires est en hausse. Les services des DRJSCS ont pour mission de répondre à ces problématiques. Dans le périmètre de ces services, on trouve d’ailleurs le domaine de l’aide alimentaire. De plus en plus de personnes rencontrent des difficultés pour se nourrir et doivent passer par les structures associatives.

Quels renseignements peut-on demander à une DRJSCS ?

Lorsque vous devez vous rendre dans une direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, il est important d’appeler avant pour recueillir certaines informations assez importantes. D’abord, appeler permet de connaître précisément les jours et heures d’ouverture du service en question. La plupart du temps, ces structures disposent d’horaires administratifs et sont fermées le weekend. D’autre part, il est important de connaître les procédures pour prendre un rendez-vous et savoir quels sont les documents à apporter. Puis, il peut être intéressant de savoir comment se rendre sur place.

Pourquoi utiliser le service des renseignements téléphoniques pour joindre une DRJSCS ?

Trouver le numéro de téléphone d’une DRJSCS n’est pas une tâche aisée. En effet, les recherches sur internet peuvent être longues et fastidieuses. Il existe plusieurs services et il est parfois compliqué de se retrouver dans ce maquis de numéros de téléphone. Il existe plusieurs services et départements. Passer par un service de renseignements téléphoniques est un gain de temps très appréciable.

Les conseillers qui vous renseigneront sont des professionnels aguerris et ils trouveront les informations rapidement. Il dispose de fichiers qui sont régulièrement mis à jour. C’est la valeur ajoutée de ce type de service. Une fois que le conseiller y sera parvenu, il pourra vous proposer de vous mettre en relation tout de suite avec votre interlocuteur ou bien vous communiquer les coordonnées téléphoniques pour que vous appeliez ultérieurement.